Jurisprudence des Femmes - Partie 7

Jurisprudence des Femmes - Partie 7

i Jurisprudence des Femmes Partie 7 La position de la femme vis-à-vis du mari qui insulte la religion, Allâh et Son Prophète : Insulter la religion, Allâh et Son Prophète fait sortir de l’Islâm (murtad), et le murtad ne peut être le mari d’une femme musulmane....

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 6

i Jurisprudence des Femmes Partie 6 Le droit de garde des enfants : La question de garde des enfants en Islâm (al-hadhâna الحضانة ) consiste à le protéger, le prendre en charge, lui garantir tout ce qui est bénéfique pour lui, le protéger de tout ce qui...

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 5

i Jurisprudence des Femmes Partie 5 Le Jihâd est-il légiféré pour la femme comme pour l’homme ? Le Jihâd n’est pas une obligation pour la femme comme il l’est pour l’homme (obligatoire) dans le sens « combat » mais si les circonstances nécessitent cela...

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 4

i Jurisprudence des Femmes Partie 4 La femme qui meurt pendant l’accouchement est-elle chahîda (martyr)? La femme qui meurt pendant l’accouchement est considérée comme chahîda ainsi que celui qui est tué ou qui meurt noyé, ou brûlé, ou celui qui meurt...

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 3

i Jurisprudence des Femmes Partie 3 Les impuretés dans la prière -Si on constate une impureté sur nous au moment de la prière, la prière n’est plus valable donc il faut sortir de la prier en faisant un salâm par adâb ; il faut nettoyer l’endroit de l’impureté...

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 2

Jurisprudence des Femmes Partie 2 Les questions de `awra dans la prière et les ablutions Lorsqu’une femme pris et qu’une partie de ses cheveux se découvre elle doit remettre immédiatement ce qui couvre cette partie dévoilée et continue sa prière qui reste...

Lire la suite

Jurisprudence des Femmes - Partie 1

i Jurisprudence des Femmes Partie 1 Les questions des règles (les menstrues) Le sang des règles peut durer jusqu’à 15 jours, au-delà il n’est plus considéré comme sang de règle, donc la femme doit faire ses grandes ablutions (ghusl), prier, jeûner et...

Lire la suite