Sheykh Faraz Rabbani

Publié le par l'islam sunnite authentique

.Sheykh Faraz Rabbani





Sheykh Faraz Fareed Rabbani est née à Karachi au Pakistan et a grandi à Toronto, au Canada. Bénéficiaire d’une pleine bourse d’étude, il entra à l'Université de Toronto où il passa avec succès son baccalauréat d’Economie et Commerce en Mai 1997. Alors qu’il était au Canada, Sheykh Faraz était engagé dans diverses organisations et projets, comme la gestion du mensuel "The Muslim Voice" [1] dont il est l’un des fondateurs et il était le Vice-Président du MSA de l'Université de Toronto de 1994 à 1996 [2]. Pendant qu’il était à Toronto, il a participé à divers cercles d'études islamiques et programmes éducatifs, dont ceux de :

- Sheykh Ahmad Talal al-Ahdab,
- Sheykh Faisal ‘Abd al-Razzaq,
- Sheykh Muhammad Zahid Abu Ghudda.

 
Après avoir obtenu ses diplômes, Sheykh Faraz a voyagé avec sa famille à Damas, en Syrie, afin d’obtenir une formation Islamique en bonne et due forme. A Damas, il a étudié l'Arabe, la ‘Aqida, la Mantiq [3], le Fiqh Hanafi, le Fiqh Shafi'i, les Usul al-fiqh, et le Hadith avec un certain nombre de savants dont :

- Sheykh Haytham Idilbi,
- Sheykh ‘Abd al-Rahman Kharsa,
- Sheykh ‘Abd al-Haleem Abu Sha`r,
- Sheykh Umar al-Sabbagh,
- Sheykh Jihad Brown,
- Sheykh Mu'min al-Annan,
- Sheykh Hassan al-Hindi,
- Sayyidi Sheykh Adib Kallas,
- Sheykh Muhammad Jumuah,
- Sh. ‘Abd al-Razzaq al-Halabi,
- Sheykh Haytham,
- Ustadh Mahmoud al-Bayruti,
- Sheykh Nuh Keller, qui est l’actuel professeur et guide spirituel de Sheykh Faraz Rabbani.

Durant l’été 2000, il s'installe à Amman, en Jordanie. Après s'être rendu en Jordanie, ses professeurs lui conseillèrent de se concentrer sur l'enseignement de ce qu'il venait d’apprendre. Enseignement pour lequel ils lui donnèrent la permission (Ijaza) et des encouragements. Ils lui conseillèrent également de poursuivre ses recherches personnelles et de continuer à étudier.


Il a publié deux livres :

- Sufism & Good Character
- Absolute Essentials of Islam : A Basic Hanafi Primer on Faith, Prayer, & the Path of Salvation [4].

Il dirige également le blog "Seeker's Digest" et dispose d’une chronique régulière dans "Islamica Magazine". Il est le Directeur Educatif du site "SeekersGuidance" [5], où il enseigne également le Fiqh, la ‘Aqida, et d'autres sujets. Il vit actuellement à Toronto au Canada avec sa femme et ses trois enfants, et enseigne à travers l'Institut Razi [6].


Lors d’une interview le Sheykh Faraz Rabbani fut questionné à propos de son travail. On l’interrogea notamment sur les Madrassas en ligne, et lors de sa réponse, il insista sur l’importance de bénéficier de l’enseignement d’un Sheykh :

« La relation enseignant-élève est essentielle dans la transmission saine des connaissances, car elle permet la transmission d’une bonne compréhension et de l'attitude saine à avoir envers la Connaissance Sacrée. Elle permet aussi l'apprentissage de la dévotion envers Allâh, de la sincérité, des caractères et du comportement des personnes de science. Cette relation est l'une des clefs de la Sunnah du Messager d'Allâh . Les Compagnons du Prophète ont été la meilleure des générations, car ils ont bénéficié de la compagnie du Prophète . Leurs disciples ont été la seconde meilleure génération, car ils ont bénéficié de la compagnie des Compagnons (qu'Allâh soit satisfait d'eux tous). D’une manière générale, les savants et les Awliya sont devenus ce qu'ils étaient par le biais du maintien de la compagnie des gens de la réalisation. Si nous cherchons une connaissance utile, ou à parcourir le chemin spirituel, la voie du succès réside dans la recherche de vrais savants, en suivant leurs conseils, leur exemple et leur enseignement. »

Le Sheykh fut également interrogé sur ce qu’il considère être les principaux défis auxquels les musulmans sont aujourd’hui confrontés en terme d’éducation religieuse :

« Nous avons besoin de savants qui ont une érudition traditionnelle profonde, et une connaissance de la vie moderne, de la culture et de la société. Afin de favoriser l’émergence de tels savants, nous devons sensibiliser à la nécessité d’avoir des institutions éducatives Islamiques et recueillir le soutient en leur faveur. Dans le même temps, nous avons besoin de savants et de musulmans engagés, aux cœurs vivants - la connaissance sans la lumière de la foi et la piété dans le cœur est de peu d'avantages. C'est pourquoi les authentiques manifestations de la spiritualité Islamique sont la clef du succès de la communauté Musulmane. Beaucoup de gens qui cherchent à se rendre à l'étranger pour apprendre, par exemple, ne cherchent pas la connaissance autant qu'ils essaient de se trouver. La façon de se trouver soi-même est de réaliser la réalité de la pleine soumission à la Volonté d’Allâh, et ensuite de vivre et d’aimer selon les implications de cette réalisation. »

Le Sheykh termina son interview par le conseil suivant :

« Trouvez des savants en vie dont le Cœur est vivant. Apprenez d'eux; imitez leur exemple; sollicitez leurs conseils, et efforcez-vous d'être comme ils sont. Et Allâh seul donne le succès. »


Qu'Allâh bénisse et récompense généreusement le Sheykh Faraz Fareed Rabbani pour sa science, sa sagesse, sa  modestie et son dévouement pour la Oumma. Ameen.


Notes :

[1] "The Muslim Voice", ou en français : La Voix Musulmane.

[2] MSA : Muslim Students’ Association, ou en français : Association des Etudiants Musulmans.

[3] Al-Mantiq, science de la Logique.


[4] White Thread Press, 2004. 

[5] L’adresse du site : www.SeekersGuidance.com


[6]
L’adresse du site : www.TheRaziInstitute.org

Publié dans Biographies