Da'awa (appel à l'Islam) & Akhlâq (bon comportement)

Publié le par Sunnisme.com

° Da'awa (appel à l'Islam) et 
Akhlâq (bon comportement)




Basri




Un jour, le grand Imam Hassan al-Basri [radhia Allâhou 'anhou] tomba malade. Un voisin non-musulman avec qui il s'entendait bien et avec qui il était bon lui rendit visite. L'Imam était alité et le voisin sentit une odeur très désagréable qui se dégageait de sa maison. Bien que non-musulman, le voisin savait que c'était un homme de bien, une personne pieuse et il lui proposa son aide pour nettoyer la maison. L'Imam Hassan al-Basri lui répondit que l'odeur provenait juste du fait qu'il était malade, mais le voisin n'était pas d'accord, car d'après lui l'odeur ressemblait à une odeur de toilettes ou quelque chose du genre.

L'Imam Hassan al-Basri informa alors son voisin que ses toilettes coulaient jusqu'à l'intérieur de sa maison et que d'habitude il réparait comme il pouvait, mais que pour le moment, comme il était malade il ne le pouvait pas. L'odeur venait donc en vérité des toilettes du voisin qui coulaient jusqu'à la maison de l'Imam Hassan al-Basri.

Le voisin lui demanda un peu gêné pourquoi l'Imam ne lui avait pas dit avant alors que cela se produisait certainement depuis des mois, voire des années, car il (le voisin) aurait peut-être pu réparer directement depuis le côté de sa demeure.

L'Imam Hassan al-Basri lui répondit alors : « Notre Prophète Muhammad [salallâhou 'alayhi wassalaam] a dit : "Patientez face aux préjudices et difficultés causés par vos voisins et ne les offensez pas", et je ne voulais donc ni vous offenser, ni vous contrarier ».

L'Imam Hassan al-Basri n'avait jamais fait de da'awa envers cet homme, il ne lui avait jamais parlé d'Allâh ou de quoi que ce soit en rapport avec l'Islam, mais cet événement le marqua à tel point que cela fut la cause de son entrée en Islam. Ce voisin non musulman vivait pourtant entouré de musulmans, il avait accès au Qour'an, aux Hadiths, etc., mais c'est seulement après avoir constaté l'excellence du comportement de l'Imam, qui patientait depuis des années alors qu'il était gêné par l'écoulement des toilettes et après avoir su que cela venait des enseignements de l'Islam que son cœur s'ouvrit. 




© Sunnisme.com

Publié dans Les Convenances [Adab]