Le comportement face à l'interdiction du Hijab, par Sheykh Ahmad Kutty

Publié le par l'islam sunnite authentique

.Devrais-je quitter la France suite à l'interdiction du Hijab dans les écoles publiques?

Par Sheykh Ahmad Kutty



france hijab


Question :

As-Salamou 'alaykoum, je vis en France et j'ai une fille de 13 ans. Comme vous le savez, ce pays ne permet pas aux femmes de porter le voile à l'école ou au travail [1] depuis Septembre 2004. Je veux que ma fille soit libre de pratiquer sa religion (din) et d'être une bonne musulmane, s'attachant à suivre le sentier d'Allâh. Je sais que le port du hijab est une obligation religieuse importante, décrétée dans le Qour'an. Dans ce cas, est-ce que faire la hijra (émigrer) et partir vers un autre pays (Syrie, Canada, etc) est considéré comme une obligation?


Réponse de Sheykh Ahmad Kutty :

Wa 'alaykoum salam wa Rahmatoullâhi wa Barakatouh.

Au nom d'Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Toutes les louanges et les remerciements vont à Allâh Ta'ala, et que la Paix et les Bénédictions soient sur Son Messager .

Je ne pense pas que vous devriez quitter la France pour un autre pays en raison de l'interdiction du hijab. Si les musulmans étaient tenus d'émigrer d'un pays simplement à cause de ce type de restrictions, alors nous devrions continuellement nous déplacer d'un pays à l'autre jusqu'à ce que l'on se retrouve avec aucun pays où résider. Car, si on en juge par les normes idéales de l'Islam, aucun pays, y compris ceux qui prétendent suivre les Lois de l'Islam, ne peut être considéré comme pleinement Islamique dans le sens véritable; chacun d'entre eux applique une sorte ou une autre de restriction par rapport à la pratique Islamique authentique.

Par conséquent, nous sommes seulement tenus de faire ce que nous sommes en mesure de faire, étant donné les circonstances auxquelles nous sommes confrontés, tout en nourrissant l'intention et l'effort, du mieux que nous pouvons, de réaliser pleinement le décret de Dieu.


Dans le Qour'an Glorieux, Allâh dit : "Craignez donc Dieu autant que vous le pouvez ! Écoutez, obéissez," [2] et "Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens". [3]

De même, le Prophète a dit : "Fuyez les péchés que j'ai défendu, tout en essayant de faire ce que je vous ai commandé du mieux que vous le pouvez".

Par conséquent, ne désespérez jamais, acceptez votre condition simplement comme une épreuve, de la même manière que tous ceux qui s'efforcent de rester fidèles aux enseignements de l'Islam doivent faire face (ndt : lutter), sous une forme ou une autre. Cela devrait nous aider à comprendre que les Lois de l'Islam n'ont pas été révélées toutes en même temps à Médine, mais plutôt qu'elles ont été révélées par étapes progressives. Donc, accrochez-vous résolument aux enseignements auxquels vous pouvez adhérer fermement, mais pour ce que vous êtes incapables de suivre en raison de circonstances indépendantes de votre volonté, comme les restrictions à propos du hijab, cherchez plutôt à les modifier en utilisant les méthodes pacifiques qui sont constitutionnelles dans le pays où vous vivez. Vous devez le faire en travaillant  conjointement avec toutes les personnes démocratiques et pacifiques du pays, qui travaillent à changer ces lois injustes, indépendamment de leurs affiliations religieuses ou ethniques, tout en gardant l'espoir et la confiance en Allâh, et en sachant que finalement c'est Lui qui nous accordera le succès si nous le servons de manière sincère. Allâh dit : "Ceux qui luttent pour Notre Cause, Nous les guiderons assurément sur Nos sentiers, car Allâh est en vérité avec les bienfaisants" [4].



Notes du traducteur :

[1] Cela est uniquement interdit pour les femmes qui travaillent dans la fonction publique. Pour le droit relatif à l'expression religieuse dans l'entreprise privée vous pouvez consulter cet article : L'expression religieuse dans l'entreprise

[2] Qour'an At-Taghabun 64:16

[3] Qour'an Al-Baqarah 2:286

[4] Qour'an Al-Ankabut 29:69.

Publié dans Banque de Fatwas