Oslo - Les partis populistes européens et le FN en accusation.

Publié le par Sunnisme.com

i Oslo - Les partis populistes européens en accusation, le FN aussi

 

 


1495799166.jpg

 




Alors que politique et associations pointent la responsabilité des discours islamophobes dans le massacre en Norvège, le FN s'assure serein. Et va en justice.


Il y aura-t-il des conséquences politiques à la tuerie d’Utoya? Depuis ce week-end, en effet, des personnalités politiques et des associations antiracistes pointent un lien entre le massacre et la montée de partis populistes islamophobes en Europe. Pour le MRAP, ces formations -dont le Front National- «portent une lourde responsabilité dans le climat délétère qui pèse sur le continent tout entier». François Hollande a pointé «une utilisation de l’islam et de la peur de l’étranger» tandis que Manuel Valls relève «un lien entre les discours de haine de l’extrême droite et la violence du meurtrier».

La réponse du FN ne s’est pas faire attendre: dans un communiqué intitulé «Honte au MRAP!», Marine Le Pen a accusé l’association de «récupérer un évènement terriblement douloureux pour tenter de créer la confusion dans les esprits», et annoncé son intention de déposer plainte pour diffamation. De son côté, Bruno Gollnisch a dénoncé les «déformateurs patentés» et «un nouveau Carpentras». En 1990, le FN avait été accusé d’avoir indirectement provoqué la profanation du cimetière juif de la ville, commise par de jeunes néo-nazis. Le parti considère depuis l’affaire comme le symbole du «complot» visant à le discréditer.

«Pas de responsabilité collective» Lundi, l’état-major du parti s’assurait néanmoins confiant dans la capacité des Francais «à faire la différence», selon les termes de Steeve Briois, secrétaire national du FN. «Je réponds simplement qu’en 98, un élu des Verts a tué l’amant de sa femme de 42 coups de couteaux. La tuerie de Nanterre en 2002, encore un Vert. Est-ce qu’on accuse leur parti pour autant? Utoya, c’est l’œuvre d’un fou. Les Français savent très bien qu’on n’incite pas à ce genre d’action violente». Même son de cloche du côté de Bruno Bilde, chef de cabinet de Marine Le Pen, avec qui il s’est entretenu sur le sujet: «L’homme est présenté tantôt comme un fondamentaliste chrétien, tantôt comme un franc-maçon… Il n’y a pas de responsabilité collective» de la droite nationaliste.

En cas de nouveaux amalgames entre le FN et la tuerie d’Utoya, la réponse sera judiciaire, prévient toutefois Bruno Bilde. Volontiers procédurière, Marine Le Pen a engagé de nombreuses actions en justice pour diffamation depuis son arrivée à la tête du parti. Reste à voir si les autres partis choisiront effectivement de marteler l’équation «islamophobie=terrorisme» pour entâcher le parti frontiste, au plus haut dans les intentions de vote pour 2012.

Réactions. De son côté, le député UMP Bernard Carayon, membre de la Droite Populaire (aile dure de l'UMP), a demandé à l’Etat de ne plus subventionner le MRAP. Dans son communiqué, celui-ci mentionne en effet la Droite Populaire aux côtés des «partis populistes et extrêmes droites», comme contribuant au "climat délétère" pesant sur l'Europe.

 

 

Source : Par DOMINIQUE ALBERTINI / Liberation.fr